Les impayés menacent la trésorerie de votre cabinet dentaire

L'Observatoire des délais de paiement de la Banque de France estime à 16 milliards d'euros le coût annuel des retards de paiement pour les PME françaises. Les cabinets dentaires sont eux aussi de plus en plus touchés par des problèmes de paiement qui peuvent à terme mettre en péril leur trésorerie. Conseils et astuces pour vous aider à préserver votre fond de roulement.

Bien qu’ils soient régis par des professionnels de santé, les cabinets dentaire n’en demeurent pas moins être de véritables PME et ont comme toute entreprise des frais, charges et autres dépenses à régler à la fin du mois sous peine de se retrouver en délicatesse avec leurs fournisseurs.

En effet, à l’inverse des entreprises dites à trésorerie positive que sont par exemple les géants de la grande distribution, qui font payer leurs clients au moment de leur passage en caisse mais règlent leurs fournisseurs dans un délai de 60 jours ce qui sécurise leur trésorerie, les cabinets dentaires sont des structures dites à trésorerie négative : elles doivent « avancer » les sommes nécessaires à la réalisation des actes de soins puis en attendre le remboursement, qui survient souvent après un délai plus ou moins long pendant lequel il faut continuer à exercer.

Pour temporiser, les cabinets dentaire se reposent donc sur leur fond de roulement, sacro-sainte réserve au montant savamment calculé mais pouvant être rapidement mise à mal en cas de prestations impayées. En effet, combler un seul impayé de 1000 euros vous obligera par exemple à réaliser un excédent de 10000 euros sur votre chiffre d’affaires si tant est que vous dégagiez un taux de marge de 10%.

Maîtrisez votre besoin en fonds de roulement

Par chance quelques astuces simples vous permettent d’optimiser votre besoin en fonds de roulement (BFR) pour limiter en partie les conséquences d’imprévus financiers sur celui-ci.

En premier lieu, veillez à ce que l’échéancier établi lors des premiers rendez-vous soit compris et respecté par les patients dans le cas ou ceux-ci paient en plusieurs fois. Le meilleur moyen d’éviter les mauvaises surprises étant dans ce cas de leur proposer de récupérer l’ensemble des chèques en début de prise en charge, par exemple au moment de la prise d’empreinte, puis de les encaisser aux dates convenues.

Bien sûr, vous pouvez choisir d’adopter une certaine flexibilité d’encaissement, mais cela ne doit pas être à sens unique : il faut reconnaître ceux qui nous mène en bateau.

Vous pouvez également demander à vos patients le paiement d’un acompte avant le début de soins onéreux (coût supérieur à 1500 euros). Dans ce cas, veillez bien à attendre la fin de la semaine de réflexion qui suit l’acceptation du devis, pendant laquelle ils peuvent encore se rétracter tout à fait légalement.

Pour RGC, dette non soldée ne doit rien coûter

Il reste néanmoins vital pour la pérennité de votre pratique que vous sachiez prendre les mesures qui s’imposent lorsque vous faites face à un impayé n’ayant pu être réglé à l’amiable comme c’est de plus en plus le cas.

Vous faites partie de ces chirurgiens-dentistes perdus face aux démarches à entreprendre pour obtenir gain de cause devant la justice ? En faisant confiance à RGC Contentieux pour le recouvrement de vos créances, vous bénéficierez de l’appui et de l’expérience du spécialiste français en matière de recouvrement de créances dentaires et n’aurez pour ainsi dire à ne vous occuper de rien : la société traite toute créance adressée par les cabinets dentaires sans avance de frais ou coûts supplémentaires d’aucune sorte. Cette forme de rémunération à la commission étant, de l’avis du directeur de RGC Contentieux le vrai atout de la société : elle rend possible la prise en charge des dettes dès un euro et garantie aux dentistes de récupérer plus qu’ils ne dépenseront.

Commission uniquement sur montant encaissé. Prise en charge sans frais fixes et sans engagement, du recouvrement de vos impayés, dès le premier euro, jusqu’à cinq ans d’arriéré

Steve MANAI

Recouvrement vétérinaire

rgc.paris@gmail.com

09 51 51 46 00